Search

Faire carrière en musique

Le marché de la musique a bien changé.


Particulièrement en musique classique.


Il y a quelques années, quand j’ai débuté mes études supérieures en musique classique, on suivait un modèle bien établi. On pratiquait le plus possible, on se préparait à la vie future des auditions, on en gagnait une, le plus tôt possible et on gagnait de l’argent. Simple en apparence.

Avec un peu de chance, on pouvait être signé par une compagnie de disque qui accepterait de dépenser des milliers de dollars pour nous enregistrer.


Plusieurs générations ont suivis ce modèle. Bravo à ceux qui ont pu faire leur place et leur succès de cette façon. Vous êtes exceptionnels. Vous êtes talentueux, bien plus que la moyenne des musiciens professionnels.


Mais, qui peut affirmer aujourd’hui être certain de gagner une audition?


Que peut-on dire aux étudiants en musique qui se demandent comment ils gagneront leur vie. Plus de gammes mon ami? Pratique 8 hrs au lieu de 6 ?


Non.


Tout à changé.


Le système a fait place à l’écosystème.


Je m’explique. Gagner sa vie avec la musique est encore possible. Je crois qu’il est nécessaire d’avoir une vision à long terme très large pour avoir du succès. Tu peux faire ta place aujourd’hui, mais ce n’est pas seulement ton instrument qui parle à ta place. C’est toi. ta personnalité.


Tu dois t’arranger pour que les gens pensent à toi lorsqu’ils ont besoin de musiciens. Tu dois te faire voir.


Tu dois penser à un écosystème qui se nourrira de lui-même. Chaque projet, chaque concert, chaque prise de parole doit être pensée pour nourrir cet écosystème.


Un exemple?


Tu as un projet qui marche bien. Ton entreprise rayonne. Les clients viennent à toi. Tu en profite pour maximiser ta visibilité personnelle. Tu attires une communauté qui s’intéresse à toi. Tu vends des cours. Tes élèves te réfèrent. Ils deviennent plus éduqués. Ils s’intéressent à tes projets. Et la roue tourne.


Tu crées d’autres projets qui s’appuient sur ton projet qui fonctionne bien. Ton écosystème grossit.