Search

Enseigner, c'est une business!

Tout est absolument vrai dans le texte qui suit!


Je me rappelle. J’avais 16 ans. J’avais contacté un ami de mon père qui s’occupait du petit journal communautaire du village où j’habitais. J’ai passé une annonce pour donner des cours de violon.


Ça a marché! J’ai eu 5-6 appels. Juste assez pour un cégépien débordé comme moi. C’est la première fois où j’ai été en contact avec la “business” de l’art.


Je me déplaçais à domicile. Je venais d’avoir mon permis de conduire. Les clients étaient parfois loin, à 15-20 minutes de chez moi.


Combien tu charges pour une heure (un client du village voisin)?

Moi: 25$

Client: Cool je commence mardi prochain!

J’étais heureux! Les dollars se sont tranquillement accumulés, au même rythme ou mes compétences se sont développées.


15 ans plus tard


J’ai une maîtrise en musique. J’ai une belle carrière. Plusieurs groupes et ensemble.

Une école de musique me contacte: Es-tu disponible? On t’offre 22$ de l’heure!


Moi: ....


Et je n’ai jamais répondu.


Vous êtes vous déjà demandé pourquoi le marché de l’enseignement musical est si lent à évoluer? Encore aujourd’hui, c’est possible de se trouver un professeur (sur)qualifié dans une école ou au privé pour 30 ou 35$ de l’heure. Les professeurs y sont payés entre 17 et 22$ de l’heure.


Possible de mener une bonne vie bien équilibrée en travaillant 15-20 hrs, de soir à ce prix là ? J’en doute.


C’est la faute à qui? Les écoles trop gourmandes? les professeurs trop mous?


C’est la loi du marché.


Presque n’importe qui, qualifié ou non, peut remplacer un professeur.


Ton BAC, ta maîtrise, ou ton doctorat ne change rien à ca. Trop souvent, le gratteux de guitare peut rendre ta place.


Il n’y a pas d’ordre professionnel en musique.


Même les écoles sont en compétitions les unes avec les autres. La plupart des clients magasinent les prix. Pas pour la qualité des profs.


Quoi faire à part déprimer?


La base du principe, c’est que tu dois augmenter ta valeur sur le marché. Tu dois mettre de l’avant ta différence, ta compétence particulière, ta valeur ajoutée. De cette façon, tu te démarques de la masse et tu fais augmenter ta valeur. Et tes tarifs bien-sûr.


Mets-toi de l’avant. Vends tes services. Aies confiance.